Mon Petit Tipi

Créations Graphiques, Tutoriels de vannades cré@, créations Manuelles et bien d'autres choses.......
 
AccueilS'enregistrer

Partagez | 
 

 petites blagues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3111
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: petites blagues   Dim 22 Nov 2009 - 1:29

Zé vient de trouver du travail chez Ricard. Coup de bol, il est à la production dans l’atelier
qui fabrique le "fly". Le bonheur ! C'est Titin qui lui montre le boulot à faire : - Alors tu vois,
tu prends les caisses là de bouteilles, tu montes sur la passerelle et tu

les portes au la-bas de l’autre coté. Et tu fais gaffe, sur la passerelle, hein, ça glisse. Tias compris ?
Et vouais, j’ai compris... je prends les caisses, je traverse et voilà- Et tu fais gaffe- Eh vouais, je fais gaffe !
Tu me prend pour un anglais ou quoi ! Regarde ...Et le Zé encape la première caisse, enquille la passerelle.
En haut, il se met à faire le James.

Il se galège, il est estrassé de rire... Titin a beau lui beugler de faire méfi... zou, ça loupe pas,
voilà le Zé parti les quatre fers en l'air. Il lâche la caisse, se desbaousse par desssus la
rambarde et le teston en premier, file droit dans l'énorme cuve de pastaga qui était juste en dessous.
Titin, ni une ni deux, file à toute blinde direct dans le bureau du chef : - Chef, Chef, y a Zé, le nouveau,
il est dans la cuve de 51. La pleine.- Oh fatche....Il est remonté ?- Oui, oui, Chef. Il est remonté et même
qu'il a dit "Et, mon vier !" - D'accord, et après ? Il est sorti ?- Sorti ? Vous rigolez, chef...
Après il a demandé des olives et il a replongé.


*************************************************************************************************************
A un concours organisé par «La Provence», Zé a gagné le premier prix : une croisière
dans les iles du Pacifique. Au début, super. La belle vie, les filles, et les apéros de longue....
Mais un soir qu’il il a fait un peu trop de mélanges et qu’il était en train de nourrir les poissons
avec le gigot aux flageolets du midi, manque de bol, il glisse par dessus la rambarde et le voilà
dans le bouillon, avec le bateau qui file, loin là bas sur la mer. Il nage comme un calu pendant
un jour entier, et fini par se retrouver sur la plage d’un petit atoll perdu au milieu de nulle part. Désert....
Le Paradis s’est transformé en Enfer.Pendant quatre ans, pas un bateau au large, pas un avion au dessus. Le Zé a fini par

faire une une croix définitive sur son retour à Marseille et s’est organisé sa petite vie.
Un matin qu’il ramasse des
moules dans les rochers, il a le coeur qui manque lui sortir de la poitrine.
A l’ancre devant la plage, un petit voilier !Il court comme un jobastre, se campe sur le sable en face du rafiot et se met

à brailler à pleins poumons. Une fille sort sur le pont et lui fait signe de venir à bord.
Ni une ni deux, le Zé se jette à l’eau et une minute plus tard,il embrasse le pont
du "Fioupélan II" comme si c’était la pelouse du vélodrome. Parce que ce bateau,
justement, il vient de Marseille.- ça fait quatre ans que t'es ici. Quatre ans sans boire un jaune.
T’ias pas soif ?- Sur, dit le Zé, j'ai le gosier tout desséché
- Espère un peu, j’ai tout ce qu’il faut...
Et voilà qu’elle lui offre un pastaga, avec les olives, les caouètes et tout et tout.
- Si je comprend bien, ça fait aussi quatre ans que t'as pas mangé l'aïoli.
- Oh povre, tias de quoi en faire un ? demande le Zé
- Attends, j’ai tout ce qu’il faut que tu vas te régaler
Et elle lui prépare un aïoli de derrière les fagots. Zé se régale et récure le plat.
- Mais, du coup, si je se trompe pas, ça fait aussi quatre ans que t'as pas tiré, fait la fille d’un air coquin
- Je le crois pas, tias aussi amené les boules ?

********************************************************************************

Un groupe du 3e âge est en voyage dans un car. L'ambiance est plutôt bonne.

Un moment, le chauffeur sent une main qui lui tapote l'épaule droite. Il regarde :
c'est une vieille dame
qui lui tend une poignée de cacahuètes.
-Ah merci madame, c'est gentil. Il prend les cacahuètes et les avale.
Un peu plus tard, la même main tapote son épaule.
C'est encore la vieille dame qui lui tend des cacahuètes.

- Merci, vraiment, c'est gentil. Et ainsi de suite,
plusieurs fois. Au bout d'un moment, le chauffeur réagit :
- Mais pourquoi est-ce que vous me donnez toutes vos cacahuètes,
comme ça ? Gardez-les pour vous et vos amis! - Oh vous savez, répond la vieille dame, à notre âge,

c'est bien dommage,


mais on n'a plus les dents très solides pour pouvoir les manger, les cacahuètes.
- Ah bon ? Mais alors pourquoi vous les achetez, si vous ne pouvez pas les manger ?
- Ah nous ce qu'on aime bien, c'est le chocolat qu'il y a autour !!

******************************************************************************************************

Georges va rendre visite à son voisin japonais qui a eu un grave accident de voiture.


En arrivant à sa chambre d'hôpital, il trouve son voisin avec plein de tuyaux, plâtré, bref une momie complète.
Le japonais ne peut pas bouger; seuls ses yeux sont visibles et il semble dormir.
Georges
reste en silence à côté du lit en observant l'état de son voisin....
D'un seul coup, le japonais ouvre grand les yeux, presque exorbités, et
crie :
"SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!!"
Puis le japonais soupire, et meurt.


Les dernières paroles du japonais restèrent gravées dans la tête de
Georges...
Le jour de l'enterrement, Georges s'approche de la veuve et de la mère du japonais :
"Toutes mes condoléances... ".
Il les embrassa toutes les deux et leur dit que, juste avant de mourir, Fujiko lui avait crié ces dernières paroles :
"SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!!"
"Savez-vous ce qu'elles veulent dire ?"
La mère de Fujiko tombe dans les pommes et la veuve très surprise le regarde fixement.
Georges insiste : "Mais... que veulent-elles, dire ?"
Et la veuve :
"TU MARCHES SUR MON TUYAU D'OXYGÈNE CONNARD !!!"


****************************

Philippe a un tic nerveux: il cligne de l'œil gauche.

Le jour où il va postuler pour un poste de délégué commercial, le responsable du personnel examine son CV:

- "Votre CV est très prometteur. Vous avez une bonne formation et d'excellentes références.

Normalement, je vous engagerais sans l'ombre d'une hésitation....

Malheureusement, vous savez comme moi que tout est question de présentation dans notre branche,
et je crains que votre clignement n'effraie les clients..."

- "Attendez", interrompt Philippe. "Le clignement disparaît si je prends deux aspirines."

Joignant le geste à la parole, il commence à fouiller dans ses poches à la recherche de ses aspirines.

Ce faisant, il vide systématiquement le contenu de ses poches sur la table: des préservatifs rouges,
des préservatifs bleus, des préservatifs striés, des préservatifs au goût fraise, framboise ou chocolat, ...


Lorsqu'il trouve enfin ses aspirines, il en avale deux et le clignement d'yeux cesse instantanément.
- "Ca a effectivement l'air de marcher", reconnaît le chef du personnel. Mais, à en juger par
la quantité de préservatifs que vous trimbalez, j'en déduis que vous devez être un fameux coureur
de jupons et je ne suis pas sûr que ce soit l'image que mon entreprise souhaite faire passer..."

- "Coureur de jupons? Pas du tout! Je suis très heureux en mariage!!!"

- "Et comment expliquez-vous tous ces préservatifs, alors???"


- "Vous avez déjà essayé d'entrer dans une pharmacie et de demander des aspirines
en clignant de l'œil?!?!?"

************************************************
10 commandements d’un paresseux





--------------------------------------------------------------------------------




1. Vis pour te reposer

2. Aime ton lit, c’est ton temple

3. Si quelqu’un vient te voir pour se reposer, aide-le

4. Repose-toi le jour pour pouvoir dormir la nuit

5. Le travail est sacré, ne le touche pas

6. Travaille le moins possible. Ce qui doit être fait, laisse les autres le faire

7. Ne fais jamais aujourd’hui ce que tu peux faire demain

8. Personne n’est mort en se reposant, mais tu peux te blesser en travaillant

9. Quand tu ressens le désir de travailler assieds-toi et attends que cela passe

10. Le travail, c’est la santé . Donc, laisse-en aux malades

******************************************************************************

Chez le pédiatre,

Une dame et un bébé attendent patiemment le docteur pour le 1er examen du bébé.

Le docteur arrive,
examine le bébé, vérifie son poids et, d'un air un peu préoccupé,
demande à la dame s'il était nourri au sein ou au biberon.
' Au sein ' répond-elle.
' Eh bien, déshabillez-vous jusqu'à la taille ' lui dit-il.

Elle s'empresse de le faire.
Puis il lui pince les mamelons, les presse, les palpe et
lui frotte les seins dans tous les sens dans le cadre d'un examen très minutieux.

En lui demandant de se rhabiller, il lui dit :

' Pas surprenant que le Bébé ait un poids si faible. Vous n'avez pas de lait. '
Je sais ' dit-elle : ' Je suis la grand-mère, mais je suis quand même contente d'être venue. '


***************************************

Ca se passe dans un train.


Dans un des compartiments se trouvent quatre personnes: trois hommes et une jeune femme de toute beauté.

La discussion s'engage rapidement entre les quatre passagers, puis, très vite prend une tournure plutôt érotique.
D'ailleurs, à un moment, la jeune femme propose:
- Si chacun de vous me donne 1 Euro je suis prête à vous montrer mes mollets...

Les hommes, sous le charme de la jeune femme et déjà assez chaud sortent tous une pièce de leurs portefeuilles.
Là dessus, la jeune femme s'exécute, et leur montre ses mollets ravissants.

La discussion continue, toujours plus érotique, puis la jeune femme relance :
- Si chacun de vous me donne 10 Euros je suis prête à vous montrer mes cuisses...

Les hommes étant ce qu'ils sont, ils n'hésitent pas une seconde et sortent chacun un billet de leur portefeuille.

La jeune femme remonte sa robe et leur laisse contempler le haut de ses jambes splendides.

Puis la discussion reprend, et cette fois-ci, les hommes ont tombé la veste tant ils sont chauds.
Très vite, la jeune femme leur dit :
- Si chacun de vous me donne 10 Euros de plus, je vous montre où j'ai été opérée de l'appendicite...

Naturellement, tous les trois lui donnent 10 Euros de plus, et à ce moment là, la jeune femme
se tourne vers la fenêtre, et pointant du doigt un hôpital, elle dit :
C'est là!

***************************************************************************************************
Une religieuse entre dans une épicerie.


Elle achète une énorme bouteille de whisky et dit au caissier :
- Je vous rassure, j'achète ce whisky pour soigner la constipation de la Mère Supérieure !

Une heure plus tard, le caissier sort de son magasin et croise la religieuse dans la rue, assise sur un banc,
avec la bouteille vide à côté d'elle.

La religieuse a l'air complètement bourrée, et il y a même des traces de vomis sur le trottoir.
- Mais ma Soeur ! Vous m'aviez dit que ce whisky était pour soigner la constipation de la mère supérieure !
- Mais je n'ai pas menti mon fils ! Vous verrez, ça va vraiment la faire chier de me retrouver dans cet état


***************************

L'intelligence d'une dame


Il était une fois un homme très pingre qui avait travaillé toute sa vie

> et épargné son argent.
>
> Il aimait l'argent plus que tout et juste avant de mourir il dit à sa
> femme:
>
> - Lorsque je mourrai, je veux que tu mettes tout mon argent dans le
> cercueil avec moi, ce sera pour ma vie après la mort
>
> Bien à contre coeur, sa femme lui fit le serment de mettre tout son
> argent dans le cercueil avec lui.
>
> Peu de temps après, il mourut... Au cimetière, il était étendu dans son
> cercueil entouré de quelques amis, membres de sa famille et de son
> épouse toute de noir vêtue.
>
> Comme la cérémonie se terminait et juste avant que le cercueil soit
> refermé et porté en terre, l'épouse dit:
>
> - Attendez une minute
>
> Elle prit alors une boîte qu'elle déposa dans le cercueil avec son
> époux. Les préposés firent alors descendre le cercueil dans la fosse.
>
> Un ami lui dit alors :
>
> - Écoute bien, j'espère que tu as été assez intelligente pour ne pas
> mettre tout son argent dans le cercueil avec lui comme il t'avait demandé ?
>
> L'épouse dit alors:
> - Bien sur, je suis une bonne chrétienne et je ne puis revenir sur la
> parole faite à un mourant de mettre son argent avec lui dans le cercueil
>
> et elle ajouta :
>
> - Je lui ai fait un CHÈQUE
>
> Ne jamais sous-estimer l'intelligence et le pragmatisme d'une femme.
>



Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3111
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: Re: petites blagues   Mar 2 Aoû 2011 - 13:44


Mon beau-frêre au volant
Dans une petite ville de province, un voyageur sort de la gare et prend un taxi.

Le chauffeur démarre et brûle tranquillement le premier feu rouge.
- Vous venez de passer au rouge... fait remarquer le client.
- Je sais ! Ne vous inquiétez pas, mon beau-frère le fait tout le temps !

Au deuxième feu, il a déjà pris de la vitesse et passe à nouveau au rouge.
- Oh ! sursaute le passager. Vous en avez encore brûlé un !
- Et alors ? Je vous dis que mon beau-frère le fait sans arrêt, il n'a jamais eu de problème...

Au troisième feu, le taxi, lancé à fond, passe au rouge sans même ralentir.
- Mais vous êtes fou ! cris le client. Vous allez nous tuer !
- Mais non, rassurez-vous ! Je vous ai déjà dit que mon beau-frère le fait tout le temps, et il est en parfaite santé...

Le quatrième feu est vert. Alors le chauffeur freine et s'arrête.
- Qu'est-ce qui vous prend ? dit la passager. Vous venez de griller trois feux rouges, et quand celui-là est au vert, vous vous arrêtez ?
- Oh que oui ! Je me méfie ! Des fois qu'on croise mon beau-frère......

**************************************************************************



Le ciel t'aidera
Un curé en promenade est pris dans des sables mouvants.Le sable lui arrive aux genoux, quand un camion de pompiers passe tout près de lui.
- Vous avez besoin d'aide ?
- Merci, ce n'est pas la peine, le Seigneur me viendra en aide !

Alors que le sable lui arrive à la ceinture, le camion repasse.
- Vous avez besoin d'aide ?
- Merci, ce n'est pas la peine, le Seigneur me viendra en aide !

Lorsque le curé n'a plus que la tête hors du sable, les pompiers passent une troisième fois.
- Vous n'avez toujours pas besoin d'aide ?
- Merci, ce n'est pas la peine, le Seigneur me viendra en aide !

Puis le curé s'enfonce complètement.

Arrivé au paradis, il dit au Seigneur :
- Je suis tellement déçu, je pensais vraiment que vous alliez me venir en aide !
Et le Seigneur lui répond :
- Je t'ai envoyé trois fois les pompiers, je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus....

************************************************************************

Au Revoir Papa
Un papa va coucher sa petite fille de trois ans.
Il lui raconte une histoire et écoute ses prières qu'elle termine en disant :
- Protège ma maman, protège mon papa, protège ma grand-mère et au revoir grand-père.

Le papa demande :
- Pourquoi dis-tu au revoir grand-père ?

La petite fille dit :
- Je ne sais pas papa, ça me semblait la seule chose à dire.

Le lendemain, le grand-père meurt. Le père se dit que c'est une étrange coïncidence.

Quelques mois plus tard, le père couche sa fille et écoute ses prières qui se terminent par :
- Protège ma maman, protège mon papa et au revoir grand-mère.

Le lendemain, la grand-mère meurt.
Le père abasourdi se dit que sa fille est en contact avec l'au-delà.

Quelques semaines plus tard, alors qu'il vient de lui raconter une histoire, il écoute ses prières :
- Protège ma maman et au revoir papa.

Réellement choqué, l'homme ne dort pas de la nuit et va au travail très tôt le matin.
Nerveux toute la journée, il regarde sa montre sans arrêt et reste à son bureau jusqu'au minuit.
A minuit, il est toujours vivant et décide de rentrer à la maison.

Sa femme étonnée lui dit :
- C'est bien la première fois que tu rentres si tard du travail. Que s'est-il passé ?
- J'ai passé la pire journée de ma vie, mais n'en parlons plus.

Et elle répond :
- Tu as eu une mauvaise journée, mais tu n'imagines pas ce qui m'est arrivé... Ce matin, le facteur est tombé raide mort devant notre porte....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3111
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: Re: petites blagues   Mar 2 Aoû 2011 - 13:44

Une dame âgée prend le train. Rendue près de la frontière, elle demande au prêtre qui est assis à côté d'elle:
- Regardez, j'ai acheté une trousse de beauté mais j'aimerais me sauver des taxes de douanes, pourriez-vous la cacher sous votre soutane s.v.p.?
- Je veux bien, mais je suis incapable de mentir. Si on me pose des questions, je dirai la vérité. »
Une fois à la frontière, le douanier demande:
- Rien à déclarer, mon père?
-.De la tête à la ceinture, non!
- D’accord, mais en dessous de la ceinture?
-.Oh, eh bien j'ai un petit quelque chose qui fait plaisir aux dames et qui n'a jamais servi... »

*********************************************************************************

dans un asile.

- je suis pas fou, je suis pas fou
- moi non plus
- oui toi tu es fou, mais moi non, et pour te le prouver se soir je m´echappe
- mais comment tu vas faire les murs sont trop haut et le portail est fermé.
- j ai repéré une echelle dans le jardin, je la pose sur le portail, arrivé au somet je la passe de l´autre coté, et, hop tchao...
- mais c´est vrai toi tu n est pas fou

le lendemais matin

- mais tu es encore la ? tu n´a pas pu t´echapper ?
- ne m´en parles pas
- les gardes ton vue ?
- non !
- tu n a pas trouvé l´echelle ?
- si ! mais le portail été ouvert je n´ai pas pu la poser !

************************************************************************

C'est un pharmacien qui, en arrivant au travail vers dix heures, voit un gars debout l'air crispé, se tenant d'une main près de la porte sur le mur extérieur.

Notre ami pharmacien demande à sa charmante employée :
- C'est quoi l'affaire du gars dehors ?
- A l'ouverture ce matin, le gars est venu acheter du sirop pour la toux, mais je n'en ai pas trouvé !!!! Alors je lui ai vendu une bouteille de laxatif et le gars l'a bue sur place.

Le pharmacien, choqué, hurle : " TU NE PEUX PAS SOIGNER UNE TOUX AVEC DU LAXATIF !!!! "
La jolie employée répond d'une voix douce :

- Bien sur que si, vous pouvez... Regardez, maintenant, il n'ose plus tousser !!!

**********************************************************************

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3111
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: Re: petites blagues   Mer 10 Oct 2012 - 23:19


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petites blagues   

Revenir en haut Aller en bas
 
petites blagues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Images avec des petites images lien ??
» Je ne vois plus les petites images de lieux
» petites flèches
» petites images devants les catégories
» Mettre le titre des forums en petites capitales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Petit Tipi :: COMPTINES, DICTONS,BLAGUES, MUSIQUES :: ☻☻ Blagues-
Sauter vers: