MON PETIT TIPI

Image
 
AccueilPublicationsS'enregistrer


Partagez | 
 

 prends le temps de vivre

Aller en bas 
AuteurMessage
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: prends le temps de vivre   Dim 22 Nov - 1:15

Un jour venant de la lumière



Un jour venant de la lumière,
Tu es descendu sur cette terre.
Tu ne voulus pas y rester.
Tu as préféré t'élever,
Une colombe t'y a aidé,
Mon enfant de lumière,
Tu ne fus qu'éphémère.
Arc en ciel traversant l'azur,
Pour te perdre dans la nature.
Petit garçon de mon cœur,
Comme tu manques à mon bonheur.
Le jour se montre à l'horizon,
Une grande tempête: c'est Aquilon,
Il y eut un grand branle-bas,
Ce fut mon dernier combat.
Je te berçais avec amour,
Et tu m'as quitté pour toujours.
Malgré mon chagrin, ma peine,
J'ai regardé vers le soleil,
Un jour, dans ma grande détresse,
J'entendis un cris d'allégresse:
L'ange avait ses ailes déployées,
Le doigt du Divin c'est posé.
Depuis cet instant béni,
Je perçois toujours ta présence
Entre toi, moi, l'infini,
Il n'y a plus de distance.
Mon Bel enfant, de lumière,
Toi qui a trouvé l'Amour,
Envoie à ceux qui sont sur terre
Joie, espoir, paix, pour toujours


auteur inconnu

 
***********************************************

Dans l'adversité ......  


Une jeune femme va chez sa mère et  lui dit que sa vie est tellement
difficile qu'elle ne sait pas si elle peut  continuer.    
 
Elle veut abandonner, elle est fatiguée de se  battre tout le temps. Il
semble qu'aussitôt qu'un problème est réglé, un autre  apparaît.  
 
Sa mère l'amena à la cuisine. Elle  remplit trois chaudrons d'eau et les  
place chacun sur la cuisinière à feu élevé.  Bientôt, l'eau commence à  
bouillir.    

Dans le premier chaudron, elle  place des carottes, dans le deuxième, elle
met des oeufs et dans le troisième,  elle met des grains de café moulus.  
 
Elle les laisse bouillir sur le  feu sans dire un mot.    

Après 20 minutes, elle retourne à  la cuisinière. Elle sort les carottes et
les place dans un bol. Elle sort les  oeufs et les place dans un bol. Puis  
elle verse le café dans une  carafe.  
 
Se tournant vers sa fille, elle  dit, "Dis moi, que vois-tu?"    
 
"Des carottes, des oeufs et du  café," répondit sa fille. La femme l'amena
plus près et lui demanda de toucher  les carottes.  
 
La fille leur toucha et nota  qu'elles étaient molles et souples. La mère  
lui demanda alors de prendre un oeuf  et de le briser. La fille enleva la  
coquille d'un oeuf et observa qu'il était  cuit dur. Finalement, la mère  
lui demande de goûter au café. La fille sourit  comme elle goûtait son  
arôme riche.    
 
La fille demanda  alors, "Qu'est-ce que ça veut dire maman?"
 
Sa mère expliqua que chaque objet  avait fait face à la même eau bouillante  
mais que chacun avait réagit  différemment.    
 
La carotte y est entrée forte,  dure et solide. Mais après être passée dans
l'eau bouillante, elle a ramolli et  est devenue faible.  
 
L'oeuf était fragile avec  l'intérieur fluide. Mais après être passé Dans  
l'eau bouillante, son intérieur  est devenu dur.    

Les grains de café moulus ont  réagi de façon unique. Après avoir été dans
l'eau bouillante, ils ont changé  l'eau.  
 
"Lequel es-tu?" demanda la mère à  sa fille. "Lorsque l'adversité frappe à  
ta porte, comment réponds-tu? Es-tu une  carotte, un oeuf ou un grain de  
café?    
 
Penses-y: Suis-je la carotte qui  semble forte mais qui, dans la douleur et
l'adversité devient molle et perd sa  force?  
 
Suis-je un oeuf qui commence avec  un coeur malléable mais change avec les  
problèmes? Ai-je un esprit fluide qui  devient dur et inflexible dans la  
douleur? Est-ce que ma coquille ne change pas  mais mon intérieur devient  
un coeur dur?    

Où suis-je comme un grain de café?  Le grain change l'eau, il change la
source de sa douleur. Lorsque l'eau devient  chaude, il relâche sa  
fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café,  tu deviens  
meilleure et change la situation autour de toi lorsque les choses en  sont  
à leur pire".  
 
Comment faites-vous face à  l'adversité? Comme une carotte, un oeuf ou un  
grain de café?    
 
(Source inconnue)    

*****************************************************  

J'ai appris  


J'ai appris qu'il suffit d'un instant pour faire quelque chose qui vous brisera le coeur pour le reste de la vie.  
     J'ai appris qu'il faut beaucoup de temps pour devenir la personne que l'on souhaite être.  
     J'ai appris qu'il faudrait toujours quitter ceux qu'on aime en leur disant des mots d'amour, car c'est peut-être la dernière fois qu'on les voit.  
     J'ai appris qu'il est possible d'aller loin au-delà de ses propres limites.  
     J'ai appris que nous sommes responsables de nos actes, quelles que soient nos humeurs.  
     J'ai appris que si l'on ne contrôle pas son comportement, c'est lui qui devient le maître.  
     J'ai appris que même les passions les plus brûlantes s'affadissent un jour et qu'il vaut mieux qu'une autre relation la remplace alors.  
     J'ai appris que les héros sont ceux qui font ce qu'il faut faire quelles qu'en soient les conséquences.  
     J'ai appris que l'argent ne suffit pas pour vivre à deux.  
     J'ai appris qu'il est possible de tout faire ou de ne rien faire avec ses meilleurs amis tout en passant un des meilleurs moments ensemble.  
     J'ai appris que ceux qui vous aident à vous relever sont parfois ceuxdont on craignait les coups.  
     J'ai appris que même si une colère peut être légitime, cela ne donne pas le droit d'être cruel.  
     J'ai appris que la véritable amitié continue de croître même loin des yeux, il en est de même pour l'amour véritable.  
     J'ai appris que ce n'est pas parce qu'on n'est pas aimé comme on voudrait l'être que ceux qui nous aiment ne nous aiment de tout leur coeur.  
     J'ai appris que la maturité tient plus des expérience vécues que du nombre d'anniversaires fêtés.  
     J'ai appris que la famille ne sera pas toujours là. Cela peut paraître drôle, mais des personnes sans lien de parenté sont capables de prendre soin de vous, de vous aimer et de vous redonner confiance aux autres. La famille n'est pas forcément biologique.  
 J'ai appris que même les meilleurs amis du monde se font parfois du mal, mais qu'ils doivent se pardonner.  
 J'ai appris qu'il ne suffit pas toujours d'être pardonné, il faut
parfois aussi savoir se pardonner.  

J'ai appris que la terre ne s'arrête pas de tourner même quand votre coeur est en lambeaux.  
J'ai appris que le milieu et les circonstances peuvent nous avoir influencé, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.  
J'ai appris que deux personnes qui s'aiment peuvent se disputer : il ne suffit pas de ne pas se disputer pour s'aimer.  
J'ai appris que pour garder ses amis, il faut aussi comprendre qu'ils peuvent changer.  
J'ai appris qu'il peut être dangereux de chercher à percer un secret. Cela peut changer toute une vie.  
J'ai appris que deux personnes peuvent regarder exactement la même chose et en avoir une vision totalement différente.  
J'ai appris que de véritables inconnus peuvent changer votre vie en quelques heures seulement.  
J'ai appris que même quand on croit ne plus rien avoir à donner, on trouve la force d'aider un ami qui vous appelle à l'aide.  
J'ai appris que les diplômes accrochés au mur ne suffisent pas à faire un être humain digne de ce nom.  
J'ai appris que, dans la vie, ceux auxquels on tient le plus partent toujours trop tôt.  

-auteur inconnu  

*******************************************  
 
LES TREIZE COMMANDEMENTS DE LA VIE    


Le plus grand handicap, la peur.    

Le plus beau jour, aujourd’hui.

La chose la plus facile, se tromper.    
 
La plus grande erreur, abandonner.
   
Le plus grand défaut, l’égoïsme.    
 
La plus grande distraction, le travail.    

La pire banqueroute, le découragement.    
 
Les meilleurs professeurs, les enfants.    
 
Le plus grand besoin, le bon sens.    
 
Le plus bas sentiment, la jalousie.    
 

Le plus beau présent, le pardon.    

 
La plus grande connaissance, le savoir.


La plus belle chose au monde, l’amour.    

 
Anonyme.    


**********************************      
Cocktail d'une vie heureuse  

 
A prendre sans modération !    

Dans une belle grande coupe, verser quelques gouttes de confiance,
 
de patience, de tolérance, d'écoute, de pardon,    

 
de persévérance, de lâcher prise, de non jugement.    
 
A ce mélange, ajouter une bonne dose : d'humour, de sourire et de bonne humeur.Bien agiter ...
 
Avant de rajouter sans compter :    

 Une bonne rasade de nectar d'amour qui donnera à ce petit    

 vin son goût unique.    


Conseil : on dit que les mélanges rendent malade !    

Celui-ci est une vieille recette qui a fait ses preuves.    
 
Plus on mélange, mieux on se porte !    
 
Prendre dès le matin, à jeun de préférence, puis plusieurs    


fois dans la journée et ce, sans limite !!!    
 
 
********************************    
   

Si j'avais su...

 
Si j'avais su que ce serait la dernière fois que je te verrais t'endormir, je t'aurais embrassé        
 
du plus fort que je pouvais.        
 
Si j'avais su que ce serait la dernière fois que je te voyais franchir la porte, je t'aurais        
 
serré très fort contre moi.        

Si j'avais su que ce serait la dernière fois que j'entendrais ta voix je l'aurais enregistrée      
 
pour la réécouter chaque jour.        
 
Si j'avais su que ce serait la dernière fois, j'aurais pris le temps de m'arrêter et de te dire        
 
"Je t'aime" au lieu d'assumer que tu le savais.        

Si j'avais su que ce serait la dernière fois, je serais resté là pour partager ce jour avec toi,      
 
au lieu de penser que tu en avais tellement d'autres à vivre que le laisser passer sans te voir      

 n'avait pas d'importance.        
 
On peut toujours remettre au lendemain ce qu'on pourrait faire aujourd'hui.        

On a toujours une seconde chance. C'est ce qu'on croit.        

On pourra dire demain "Je t'aime", "Tu es important pour moi", "Est-ce qu'il y a quelque chose que je peux faire pour toi?"  

 
Mais sait-on jamais? Aujourd'hui est tout ce que je possède, et je veux te dire combien je t'aime.        

 
Demain, ne l'oublions jamais, n'est jamais une certitude, juste une promesse. Aujourd'hui est peut-être      

 
notre dernière chance de dire notre amour.        

 
Si vous pensez le faire demain, pourquoi pas aujourd'hui?        

 
Parce que si demain ne vient jamais, vous risquez de regretter de ne pas avoir pris ce moment      

 
pour un sourire, une caresse un baiser, une étreinte, une attention qui aura été son dernier souhait,      

 
sa dernière joie.        

 
Prenez le temps de serrer ceux que vous aimez dans vos bras, chuchotez-leur des mots tendres,        


dites-leur combien vous les aimez, combien vous les aimerez toujours.      

 
Prenez le tempsde leur dire        

 
"Je te prie de m'excuser", "Je suis désolé", "Merci", "Il n'y a pas de problème",        

 
de les regarder d'un regard d'amour.        

 
Si demain ne vient jamais, vous n'aurez aucun regret de ce qu'aurait pu être aujourd'hui.      

Auteur inconnu        


*********************************************************      

 
Vieillir en beauté      

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur

Sans remords, sans regret, sans regarder l'heure      

Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur      
 
Car à chaque âge se rattache un bonheur.      

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps    
 
Le garder sain en dedans, beau en dehors      

Ne jamais abdiquer devant un effort      

 
L'âge n'a rien à voir avec la mort.      

 
Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce      

 
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse      

 
Qui ne croient plus que la vie peut être douce      

 
Et qu'il  y a toujours quelqu'un à leur rescousse.      

 
Vieillir en beauté doit être notre philosophie      

 
Pensons que le pain d'hier est rassis      

 
Que le pain de demain n'est pas cuit      

 
Mangeons donc le pain d'aujourd'hui.      

 
Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour      

 
Savoir donner sans rien attendre en retour      


Car où que l'on soit, à l'aube du jour      


Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.      

 
Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir      

 
Être content de soi en se couchant le soir      


Et lorsque viendra le point de non recevoir      

 
Se dire qu'au fond, c'est qu'un aurevoir.      

 
**************************************      
 
Le Porteur d'eau    

 
Un porteur d'eau en Inde avait deux gros pots, chacun suspendu à l'extrémité d'une perche    

qu'il portait sur son épaule.      

 
Tous les jours le porteur faisait le même chemin pour aller chercher de l'eau. Un des pots était craqué    

et laissait fuir la moitié de son contenu alors que l'autre était parfait et ne perdait pas une goutte tout au long    

du sentier menant à la maison.      

 
Pendant deux ans le livreur fit le même chemin tous les jours pour apporter de l'eau dans la maison de son maître. Naturellement, le bon pot était fier de l'eau qu'il apportait jusqu'à la maison sans perdre une goutte.    

Mais le pot craqué était honteux et misérable de ne pouvoir accomplir que la moitié de ce pour quoi il avait été fabriqué.      

 
Après deux années de ce qu'il percevait comme une déception, il parla au porteur d'eau sur le chemin du retour:    

- J'ai honte de moi et je désire m'excuser.      

 
- Pourquoi? demanda le porteur d'eau. De quoi as-tu honte?    

- Je n'ai pu durant les deux dernières années livrer que la moitié de l'eau, à cause de ma fissure sur le côté, en perdant l'eau tout au long du sentier. À

cause de mon défaut vous avez à faire tout ce travail et je ne vous donne pas la pleine valeur pour vos efforts.    

   
- Mais non. Mais non... Puisque nous retournons à la maison de mon maître je veux te montrer les belles fleurs le long du sentier.      

 
En effet, pendant qu'ils montaient la côte, le vieux pot fêlé remarqua que le soleil réchauffait    

les très belles fleurs sauvages sur le bord du sentier et cela le consola. Mais, à la fin du sentier,    

il se sentait encore mal parce qu'il avait perdu la moitié de son eau et s'excusa à nouveau    

auprès du porteur d'eau pour sa fêlure.      
 
Le porteur dit au pot :    

- As-tu remarqué qu'il y a des fleurs    

seulement sur ton côté et non pas sur le côté de l'autre pot? C'est parce que j'ai toujours connu    

ton défaut et j'en ai pris avantage. J'ai semé des graines de fleurs sur le coté du sentier et chaque jour,    

au retour de la source, tu les arroses. Depuis 2 ans j'ai pu cueillir ces fleurs pour décorer    

la table de mon maître. Sans toi, tel que tu es, il n'aurait pas ces beautés pour agrémenter sa maison.      

 
LA MORALE :      

 
Chacun de nous avons nos propres défauts. Nous sommes tous fêlés. Ce sont nos fêlures    

et nos défauts qui rendent nos vies intéressantes et valant la peine d'être vécues.      

Il suffit d'apprécier chaque personne pour ce qu'elle est et de regarder le bon coté de chacun.    

Il y a beaucoup de bon en chacun de nous.      


- Auteur inconnu    


Dernière édition par Vannades le Lun 2 Sep - 8:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
Vannades
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Au Petit Tipi

MessageSujet: Re: prends le temps de vivre   Sam 6 Fév - 23:58

Cœur naufragé




Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient :
le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ainsi que tous les autres, y compris l'Amour.
Un jour, on annonça aux Sentiments que l'île allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l'Amour resta.
L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment...

Quand l'île fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.
La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.
L'Amour lui dit : " Richesse, peux-tu m'emmener ?"
La Richesse lui répondit : " Non, car il y a beaucoup d'argent et d'or à bord de mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi !"

L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau : "Orgueil, aide-moi, je t'en prie "
"Je ne puis t'aider" répondit l'Orgueil. "Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau!"

La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda :
"Tristesse, laisse-moi venir avec toi."
"Oh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"

Le Bonheur passa à côté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler !

Soudain, une voix dit : "Viens, Amour, je te prends avec moi."
C'était un vieillard qui avait parlé. L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il oublia de demander son nom au vieillard.

Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla. L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir : "Qui m'a aidé?"
"C'était le Temps.", répondit le Savoir.
"Le Temps?", s'interrogea l'Amour. "Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé ?"
Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit :
"C'est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie."
Revenir en haut Aller en bas
http://letipidevannades.forumactif.com
 
prends le temps de vivre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] Départ d'une animation sur un temps suivant l'heure
» [Résolu] reglez le temps de l'animation sur un swf ?
» Temps de réponse au démarrage des locos
» Gagner du temps pour éjecter vos périphériques
» Prevoir le temps avec un summit Hc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MON PETIT TIPI :: COMPTINES, DICTONS,BLAGUES, MUSIQUES :: ☻☻ Prends le temps de vivre-
Sauter vers: